La finance d’entreprise ou comment valoriser sa société

La finance d’entreprise vise à étudier comment on valorise son entreprise à long terme. Pour cela, plusieurs personnes sont amenées à se positionner. D’un côté, il y a les personnes internes à l’entreprise (actionnaires, dirigeants et salariés dans une moindre mesure). De l’autre côté, il y a les acteurs de la finance extérieurs à l’entreprise : banques, créanciers, business angels et fonds d’investissements.

La finance d’entreprise vise la rentabilité

La finance d’entreprise est une discipline qui cherche à maximiser la rentabilité d’une entreprise. A priori, c’est un objectif simple. Pour cela, il suffit de maximiser la marge de la société, pour que son chiffre d’affaires (et surtout son résultat net) soit le plus élevé possible.

Rentabilité et conquête de marché

Néanmoins, cela s’avère en réalité plus complexe. En effet, prenons le cas d’une entreprise comme Uber. Cette société a apporté successivement plusieurs innovations de rupture. Dans un premier temps, ce fut des VTC qui concurrencèrent les taxis. Ensuite, Uber a investi dans un marché qu’elle a elle-même créé : la livraison de repas via une application. Et la société californienne continue d’innover avec des taxis en hélicoptère dans le ciel new-yorkais, qui relevaient encore il y a peu de la science-fiction.

Dans ce cas très précis, il est hallucinant de se rendre compte qu’Uber est rentable depuis moins d’un an. Pendant donc plusieurs années, l’entreprises était en déficit constant. Elle a survécu grâce aux subtilités de la finance d’entreprise. En enchaînant les levées de fonds successives, et ce jusqu’à l’introduction en bourse, la société Uber a conquis un marché mondial considérable sans être rentable.

La finance d’entreprise sait raisonner à long terme

Uber est le meilleur exemple des subtilités de la finance d’entreprise. Dans ce cas, la qualité de l’innovation et la confiance dans les fondateurs était telle que la conquête du marché passait avant la rentabilité immédiate. Pourquoi ? Parce que la finance d’entreprise privilégie la profitabilité à long terme d’une société. Les levées de fonds de toutes les startups s’inscrivent dans cette logique.

Néanmoins, quand il n’y a pas de réelle innovation, trouver des fonds avant d’être rentable relève du parcours de combattant. On ne voit pas une épicerie de quartier réaliser des dizaines de levées de fonds, parce qu’elle n’apporte pas de réelle innovation. Il n’y a pas de mécanisme de traction dans son business plan.

Valoriser sa société en choisissant son business model

La finance d’entreprise s’intéresse également à la façon dont la société en question génère des revenus. Par exemple, Sun et Spring vendent le même produit : des tablettes lave-vaisselle. mais, elles ne les vendent pas du tout de la même manière. Les canaux de distribution et la façon de vendre ce produit impacte fortement la rentabilité et les montages financiers que peut réaliser l’entreprise.

Spring a choisi le business model de l’abonnement en nouant une relation directe avec ses clients. A l’inverse, Sun passe par des canaux de distribution traditionnels comme la grande distribution, ce qui rogne sa marge brute. Spring a fait le choix de passer directement à son client, avec un modèle basé sur l’abonnement qui lui garantit des revenus récurrents. On voit donc qu’a priori ces deux sociétés sont identiques. Mais, quand on creuse la proposition de valeur de chacune des deux, on se rend compte que Spring a un plus fort potentiel à long terme que Sun. C’est d’ailleurs pour cette raison que des fonds d’investissement comme Aglaé Ventures ont choisi d’investir dans cette jeune pousse tricolore.

En conclusion, on peut dire que la finance d’entreprise est là pour permettre une rentabilité à long terme de l’entreprise. En fonction de la proposition de valeur de la société, les instruments financiers utilisés ne seront pas les mêmes.

En cas de vente de votre entreprise vous pouvez vous faire assister par un cabinet d’avocat : Avocat cession fonds de commerce